La création d’une SCI, est un contrat qui organise l’association de deux ou plusieurs personnes afin de faciliter la gestion et la transmission d’un patrimoine, composé d’un ou de plusieurs biens immobiliers, acquis ensemble ou même issu d’une transmission.

Dans notre dossier « SCI »

La SCI, définition, utilité, et les revenus fonciers

Définition :

La création d’une SCI, se fait par la rédaction de statuts et en au moins deux exemplaires originaux, un pour la société et un pour son enregistrement auprès des services concernés. La société Civile Immobilière (SCI), est une société créée par au moins deux personnes (conjoints, concubins, parents, amis) qui décident de mettre en commun un ou plusieurs biens. Dotée d’une existence juridique distincte de celle de ses associés, la SCI possède un patrimoine qui lui appartient.

En pratique une SCI c’est quoi ?

La SCI, a pour objet la détention et l’administration des biens et des droits composés par son patrimoine. Elle peut posséder, un ou plusieurs immeubles qu’elle met à disposition de ses associés ou qu’elle donne en location à des tiers.

Limite de la SCI :

La SCI ne peut avoir pour objet l’achat de biens immobiliers en vue de leur revente : elle peut être amenée à la revente d’une partie de son patrimoine, mais cela doit rester exceptionnel. Elle reste donc dans un cadre purement personnel, elle ne doit pas avoir de but commercial.

Intérêts de la création d’une SCI :

Les intérêts peuvent être autant patrimoniaux, afin de faciliter une succession par exemple, ou un bien immobilier qui vous a été transmis et que vous désirer conserver, la SCI permet également des avantages fiscaux.

En conclusion :

Comme tout contrat ou création de société, une étude de votre situation personnelle au cas par cas, permet de d’établir la nécessité ou pas de créer une SCI, nous serons là pour vous conseiller.