Nous allons vous présenter le projet de loi de finances rectificative du 12 novembre 2014, et plus particulièrement son impact sur le secteur immobilier, notamment sur les terrains constructibles et les résidences secondaires et ces conséquences.

Définition du projet de loi de finances rectificatif :

Le projet de loi de finances rectificatif permet de modifier en cours d’année, les dispositions de la loi de finances initiales (LFI), concernant notamment le plafond des dépenses du budget de l’Etat et ainsi permettre d’augmenter les prélèvements et équilibrer les comptes !!!

Quels sont les secteurs touchés par ces nouvelles dispositions ?

Dans le domaine immobilier deux branches vont être particulièrement pénalisées : La première celle des terrains constructibles, qui se verront majorés sur la taxe foncière par les collectivités locales. La deuxième sera celle des logements meublés non affectés à une résidence principale, l’augmentation pourra être jusqu’à 20%, toujours pour les collectivités qui le souhaitent, car cette nouvelle augmentation sera affectée aux communes.

Quel impact avec ce projet de loi ?

Si dans le premier cas, la stimulation de vente de terrains constructibles peut être une bonne chose pour relancer le marché de la construction en forte crise, peut paraître intéressant, dans le second cas, celui des résidences secondaires. Cela risque de propulser sur le marché immobilier une forte quantité de maisons ou d’appartements à la vente, dans des secteurs parfois « reculés » et déstabiliser encore un peu plus les prix de vente, surtout vers le bas !!

En conclusion :

Ces mesures seront applicables dès l’année prochaine, il serait donc judicieux de faire un état des lieux de son patrimoine et des conséquences financières. Il faudra également planifier sur le long terme ses intentions quant à la destination de son patrimoine, et de mettre à la vente, au moins une partie de ses biens immobiliers pour équilibrer vous aussi votre budget et ne pas attendre une nouvelle chute du marché.